Depuis plusieurs années, les acteurs de l’assurance-vie favorisent l’essor des contrats en unités de compte (UC), pour des raisons à la fois prudentielles et financières, en lien notamment avec le contexte de taux bas. Le recours à des robo-advisors peut favoriser cette stratégie, en accompagnant à la fois la digitalisation du parcours client et le développement de l’expertise interne des conseillers en matière d’UC.

En effet, les robo-advisors permettent de :

  • « Diversifier » les offres tout en proposant des gammes adaptées
    aux cibles clientèles,
  • « Cibler » en proposant l’offre la plus adaptée à chaque profil client.

Nombre de robo-advisors ont fait leur apparition sur le marché, avec des propositions de valeur très hétérogènes. SeaBird a fait le tour des principaux outils disponibles et analysé leurs fonctionnalités, leurs points forts, leurs pré-requis et leur capacité à soutenir une stratégie de développement des UC.

Notre benchmark comporte trois volets :

  • Un volet B2C pour proposer aux clients des offres personnalisées et des outils de suivi.
  • Un volet B2B pour diversifier l’offre sans modifier les canaux de distribution.
  • Un volet B2B2C pour diversifier l’offre et proposer un volet conseil aux clients, en direct.

Enfin, ce benchmark présente un tableau comparatif synthétique qui analyse dans quelle mesure les robo-advisors examinés sont adaptés à des objectifs de développement de l’activité Unités de compte.

#Digital #Epargne #Unités de compte