Le calendrier resserré des reportings prudentiels et les nouvelles normes IFRS imposent d’aller un cran plus loin dans la démarche Fast close. La spécificité des processus métiers dans l’Assurance requiert une réponse ciblée. Des solutions quick wins permettent d’accélérer le processus d’arrêté sans dégrader la qualité des informations financières.

Depuis une quinzaine d’années, la réduction des délais de clôture constitue une préoccupation récurrente des directions comptables, quel que soit le secteur d’activité considéré. Pour les acteurs de l’Assurance, cette préoccupation redevient centrale aujourd’hui.

Le calendrier resserré des reportings prudentiels et les nouvelles normes IFRS, tout particulièrement IFRS 17, imposent d’aller un cran plus loin. D’autant que la coexistence des normes prudentielles avec les normes comptables françaises et internationales (French et IFRS) contraint les assureurs à gérer des informations multinormes. De quoi compliquer encore la gestion des délais de clôture.

La spécificité des processus métiers dans l’Assurance requiert une réponse ciblée. Des solutions quick wins permettent d’accélérer le processus d’arrêté sans dégrader la qualité des informations financières. Ces solutions doivent tenir compte des particularités du secteur : une comptabilité technique avec des flux volumineux et hétérogènes, des comptes de placements qui doivent répondre à la complexité croissante des instruments financiers, ou des frais généraux qui font l’objet d’un plan de compte spécifique par nature et par destination.

Dans un esprit résolument pratique, ce guide propose des éléments concrets et adaptés aux acteurs de l’Assurance. Issues de nos retours d’expérience, ces solutions entendent sortir d’une approche purement organisationnelle et conceptuelle pour permettre tout simplement de gagner du temps sans perdre en sérénité.

#Comptabilité d'Assurance #Fast Close